Lupins et rosier Princess Anne

Lupins et rosier Princess Anne

samedi 5 novembre 2016

Le massif du Diamant rouge en novembre

Il y a quelques semaines, j'ai réalisé un article spécialement sur le massif Invincibelle à l'occasion de sa première année d'existence. Aujourd'hui, je réalise le même type d'article pour le massif du Diamant rouge qui a un an lui aussi. Le massif Invincibelle m'apporte déjà beaucoup de satisfaction même s'il n'est pas encore parfait c'est certain. En revanche, le massif du Diamant rouge ne me plait pas du tout même si les plantes qui y sont présentes m'apportent satisfaction. C'est un massif dont je dois encore beaucoup m'occuper. Il reste énormément d'espace. Je dois encore y planter pas mal de plantes. Mais ce massif possède quelques gros points noirs. Premièrement, la proximité avec mes voisins et la vue directe sur leurs voitures. Deuxièmement, il est envahi de liseron. Je passe régulièrement de nombreuses heures à le désherber sauf que deux semaines plus tard, c'est comme si je n'avais rien fait. Ça en devient décourageant. Parfois même à me dégoutter du jardinage. Alors depuis quelques temps, je le laisse faire sa vie. Il y a une semaine, j'y ai réalisé quelques déplacements et puis j'ai encore désherbé un peu mais je n'ai pas eu le courage de tout enlever. Maintenant, j'attends le printemps pour le peupler davantage et espérer trouver le moyen de dompter plus facilement ce fichu liseron.





Deux plantes m'attirent particulièrement en ce moment. Elles sont superbes.

La persicaria Blackfield



L'anémone du Japon Pamina



Avec le rosier Enfant d'Orléans :


Bon week-end !

16 commentaires:

  1. Installes une haie variée de persistants pour te cacher des voisins, tu peux trouver des choses sympas sans pour autant te ruiner en plus c'est le moment de planter. Pour le liseron si on avait la solution ça se saurait, j'ai aussi un coin envahi par cette peste, rien à faire c'est increvable. Allez ne te décourage pas, passes un bon dimanche, ici on regardera le jardin derrière les vitres, il pleut:-((

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la pluie et même de la grêle par chez moi. Je vais tenter de planter dense dans ce massif. Bonne soirée !

      Supprimer
  2. Le liseron c'est une plaie du fait qu'il est vivace et que ces racines sont profondes impossibles à enlever. J'ai le même problème et je ne veux pas mettre de désherbant. Est ce que tu ne pourrais pas mettre plus de couvre sol y compris à l'arrière : des épimédiums, le cornouiller rampant le plumbago rampant voir du lierre et des géraniums vivaces ?
    Réfléchis à ma proposition
    Bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais effectivement tenter de planter des couvre-sol et plus serré qu'ailleurs dans le jardin pour contrer du mieux possible ce liseron.

      Supprimer
  3. Pourquoi ne pas faire grimper une clématite montana, un chèvrefeuille ou une passiflore sur ce grillage pour cacher les voitures ? (à moins que tu n'aies pas le droit, je ne connais pas les règles de voisinage dans les lotissements).
    Et pour le liseron, à part s'armer de patience, planter serré et aussi se défaire de l'idée d'un massif parfait, il n'y a pas grand chose à faire malheureusement... on en est toutes là...
    Bon dimanche,
    Aude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réglementation est stricte dans les lotissements malheureusement. Normalement, je n'ai pas le droit de planter à moins de 50 cm de la clôture. Mais je pense planter malgré tout des vivaces et des graminées hautes pour cacher un peu. Bonne soirée !

      Supprimer
  4. Tu as bien raison d'aimer ces deux plantes Lulu elles te le rendent bien .Tu as tout ton temps pour cogiter ton massif, je fais de même aussi en ce moment. Pour ce qui est du liseron , l'année 2016 aura été une année à liseron. Ici aussi et finalement j'attends qu'il soit bien long pour l'enlever. Bon pour cette fois j'en reste là pour le commentaire car la souris beugue ou bug. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que le liseron est une plaie pour tous les jardiniers. Je vais tenter de planter serré et beaucoup de couvre-sol pour limiter son invasion.

      Supprimer
  5. Coucou Lulu, en matière de vis à vis je suis servie aussi. Comme mon mari ne voulait pas mettre de panneaux de bois, j'ai triché avec des arbustes. Du persistant si ça te dérange beaucoup, ou du panaché de persistant et caduque si ça te dérange moins. En contrepartie ça prend plus de place,c'est sûr...j'aime bien l'idée de la plante grimpante sinon... ou un treillage et un beau rosier grimpant ;-)
    Tes as de bien jolies vivaces, je lorgne depuis un moment sur enfant d'Orléans, mais je commence sérieusement à manquer de place.
    On a rarement le massif comme on le voulait dès le début, il faut des années de " corrections" je pense pour satisfaire un jardinier.
    Bon courage avec le liseron. Je me suis fait une raison, j'enlève et je sais qu'il faudra vite le refaire avant qu'il n'ai tle temps de dire ouf. En principe il devrait s'épuiser s'il n'a jamais le temps d'avoir de la lumière. Allez on y croit!
    Bises et bonne fin de week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne perds pas espoir et je me dis que dans un an, ce massif me plaira surement un peu plus. Je pense que certains massifs ont parfois besoin de plus de temps pour devenir beaux. Bonne semaine !

      Supprimer
  6. Quelques chèvrefeuilles persistants coloniseraient rapidement ce grillage. Et ça n'est pas considéré comme un arbuste.
    Les anémones et les persicaires sont pour moi deux variétés à ne surtout pas négliger à l'automne! J'en mets partout.
    *des bises, Lulu et une douce semaine*
    Cécile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre les persicaires cette année et c'est vrai que c'est une bien jolie plante pour l'automne. Bises.

      Supprimer
  7. Ton massif est très joli, ne te décourage pas. Ici aussi, mon ennemi numéro 1 au jardin est le liseron, au printemps on se livre des combats féroces et je fini toujours par le gagner! Quelques grimpantes aux feuillages persistants sur le grillage te cacherai un petit peu les voitures. Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudra que tu me dises quel est ton truc pour éradiquer ce fichu liseron pour toute la saison. Moi, en un rien de temps, il refait surface. Une vraie plaie !

      Supprimer
  8. Ton massif est déjà beau en si peu de temps, un an c'est court dans la vie des plantes. Déjà l'an prochain tu seras plus satisfaite.
    C'est vrai qu'en ce moment tu vois plus les grillages que la verdure, mais tu vas voir d'ici 2 ou 3 ans tu auras oublié les grillages, ils vont s'intégrer car la végétation va doubler même tripler. Patience.
    Le liseron c'est la plaie, les mauvaises herbes on y passe un temps fou, et j'ai l'impression que plus on en fait plus on en a, on doit casser les racines en binant et les multiplier c'est pas possible !
    Mais ne te décourage pas, ton jardin est très jeune et quand je vois tout ce que vous avez accompli cette année je peux te dire que je suis admirative. Ton jardin est très beau et va s'étoffer.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  9. Courage avec tes liserons ici j'en ai quelques uns qui s'accrochent aussi mais chez moi se sont surtout les prêles qui me font devenir chèvre non mêêêê! :-)

    RépondreSupprimer