Juin

Juin

jeudi 14 novembre 2019

Les jardins de Roquelin

Je profite que le jardin soit presque endormi pour vous parler d'une visite au jardin de Roquelin. Pour cela, il faut retourner au 15 juin durant une belle journée ensoleillée. C'était la fin du printemps et le temps des roses.


Ce jardin remarquable d'un hectare est situé à Meung sur Loire dans le Loiret. C'est un jardin à l'anglaise avec de beaux massifs opulents mêlant de nombreuses roses anciennes et vivaces. Avec ces nombreuses structures en bois, il a un côté médiéval. 



Le potager encore un peu vide mais qui a déjà tout son charme grâce aux bordures en bois et les rosiers qui l'entourent.





Cette prairie fleurie composée essentiellement de santolines et de verveines de Buenos Aires est si belle.




Le 15 juin était encore joliment fleuri par les roses mais je pense qu'une semaine voire deux plus tôt, le spectacle devait être encore plus fabuleux.









Les jardins de Roquelin ont aussi un côté pépinière dans lequel ils vendent des plantes vues dans le jardin mais aussi quelques décorations.



Les animaux ont aussi une grande place dans ce jardin. Il est bien agréable de faire la balade avec des poules, un coq et de terminer en allant admirer tous les autres animaux de la ferme.


A bientôt !

lundi 14 octobre 2019

Je suis de retour !

Cela fait un peu plus de trois mois que je n'ai pas publié d'article sur mon blog. Ironie du sort, j'annonçais dans mon dernier post que le jardin résistait à la canicule. En réalité, ce n'était que le début. L'été a été terriblement sec. Dans ma commune, l'interdiction d'arroser est arrivée dès début juillet. Mi-juillet, les récupérateurs d'eau étaient à sec. Autant vous dire que ça a été désastreux. Il a fallu attendre fin septembre pour qu'il se remette à pleuvoir. J'ai perdu des vivaces mais surtout six rosiers : Grace, James L Austin, Olivia Rose Austin, Roald Dahl, William and Catherine, Alexis Lepère. Vous comprendrez peut-être mieux mon absence si longue. J'ai commencé à recevoir quelques messages inquiets mais en fait chaque été c'est de pire en pire, il fait de plus en plus sec, de plus en plus chaud et moi ça m'a totalement découragée.
Heureusement, avec l'automne, la pluie est revenue et le jardin reverdit. Cela fait plaisir. Mais cet été a laissé des marques, je n'ai pas envie d'acheter de plantes. Je vais plutôt multiplier celles qui ont bien survécu.
Voici des boutures que j'ai réalisé au printemps. Elles ont bien pris.


Il y a 4 mirabelliers.


Deux sureaux Black Lace Eva ainsi que deux weigelia Carnaval.


Depuis début septembre, j'ai commencé de nouvelles boutures. Cette fois-ci, principalement des rosiers : Princess Anne, Lady of Megginch, Lady of Shalott, Pierre de Ronsard, Anne Boleyn, Snow Goose. Mais aussi des arbustes : viburnum Boule de neige, cotinus Royal Purple, Oranger du mexique classique et Sundance, céanothe Victoria et bignonne. J'essaie un peu tout et je verrais bien les résultats au printemps.


Déjà, certains rosiers montrent des signes de reprise prometteurs.



Dans les massifs, certaines plantes se sont ressemées à foison et forment des tapis denses.


Heureusement que le jardin me montre qu'il a des sacrées ressources. Grâce à ça, l'envie de jardiner me revient.

Et puis, il y a tout de même des fleurs pour me faire plaisir.

Le rosier Snow Goose s'est sacrément révélé cet été ! J'espère réussir à le bouturer.


Les asters sont très timides cette année mais je les remercie déjà de m'offrir quelques fleurs.



Un rosier hyper vigoureux : Lady of Megginch


Le seul dahlia a avoir fleuri : Colorama


Une anémone que j'adore, c'est la seule du jardin à fleurir généreusement malgré un été très sec : Pamina.




Rosier Enfant d'Orléans


Rosier Bossa Nova


Rosier Lady of Megginch


Rosier Sister Elisabeth


Mon annuelle préférée : le cosmos



Le massif Arc-en-ciel commence à se remplir avec des semis spontanés du jardin : stachys byzantinas, scabieuses, iris mais aussi des divisions : heuchères, anémones du Japon.


La pelouse reverdit, quel bonheur !


L'automne ne serait pas sans les champignons qui poussent dans la pelouse.


Et pour vous quitter, une dernière photo de cosmos qui sait se ressemer de lui-même d'une année sur l'autre.


A bientôt !

mercredi 3 juillet 2019

Le jardin après la canicule

Qu'est-ce que l'on respire mieux cette semaine, ça fait un bien fou ! Parce que j'en pouvais plus de la canicule. 4 jours à 40°C et plus de 22°C la nuit, c'était infernal ! Le jardin s'en est plutôt bien sorti. Une bonne journée de pluie ne lui ferait pas de mal maintenant. Mais comme cela ne semble pas au programme des dix prochains jours, il va devoir se contenter de quelques arrosages. 

Dans l'allée fleurie, la pelouse est encore verte ce qui n'est pas le cas dans tous les coins du jardin.


Rosier Mortimer Sackler



Jasmin


Rosier Snow Goose




Rosier Lady of Megginch




Rosier Gentle Hermione





Rosier Lavender dream


Rosier Young Lycidas


Massif Invincibelle





Rosiers Roseraie du Châtelet et Purple Lodge






Rosier Bossa Nova


Rosier Pierre de Ronsard




Rosier Gentle Hermione


Massif Romance


Rosier Jubilee celebration


Rosier Sister Elisabeth



Massif Romance


Rosier Lady of Shalott


Rosier Enfant d'Orléans


Rosiers Sweet Juliett et Lady of Shalott


Rosier Acropolis


Il va être temps de nettoyer de nouveau le jardin en taillant les roses et vivaces fanées et puis en arrachant quelques mauvaises herbes. Mais ça se fera petit à petit car je n'aime pas jardiner quand il fait trop chaud. 
A bientôt !